jeudi 18 juillet 2013

Le Hack se réduit-il à une activité illégale?

27/07/2013: Vous trouverez en bas de cet article le petit mot que j'ai fait suivre à la société DICTIONNAIRES LE ROBERT.

Petit billet d'humeur... pour ne pas confondre Hacker et Cracker (les Cracker cassent!) 

Le Hack est un mot qui nous vient tout droit des USA.

En Europe, il est souvent associé à des méthodes frauduleuses ... ces fameux "Hackers" qui casse les systèmes pour en prendre le contrôle, extorquer information et argent.
Ce que je viens de décrire n'est rien de moins que du piratage informatique. C'est effectivement illégal et interdit... cette activité appartient au domaine des "Crackers" (les "Crackers" sont les "méchants hackers").
C'est exactement le même type de nuance que celle qui existe entre "Flic" et "Ripoux"!

Par contre, le hacking ne se résume pas à cette seule activité illégale. Le hacking dispose aussi de sa "partie noble". Celle que prône et encourage les mouvements et matériels Open-Source/Open-Hardware.

AdaFruit Industries propose du matériel Open-Hardware (Open-Source mais en matériel) et ils encouragent les Makers à faire du Hacking pour réaliser des choses nouvelles, diverses et variées.

Petit retour sur les définition de Wikitionnaire... convient aussi pour le hacking électronique:
  1. Une prouesse technique intéressante, particulièrement en programmation informatique.
  2. (Informatique) Un petit changement à un code source visant à corriger un problème aussi rapidement que possible.
  3. (Informatique) Une solution temporaire, un expédient visant à remplacer une solution plus élégante à venir.
  4. (Informatique) Tentative de gagner frauduleusement accès à un ordinateur.
  5. (Équitation) Cheval monté pour surveiller les performances et le comportement des autres chevaux.
Source: ici sur Wikitionnaire.

Voir aussi "Hack" sur WikiPedia.

Petit retour sur la définition anglaise de "Hack"

hack verbe transitif
  1. Tailler, abattre.
  2. Hacher, tailler.
  3. (Informatique) Modifier.
Bref, activités couramment réalisées par les créateurs ("Makers" en anglais). Même dans le domaine textile, extensible aux domaines informatiques et techniques (dont électronique) sans porter de préjugé négatif.
 
Parmi les définition de "To Hack", comprenant aussi les activités illégales, l'une d'elles est "To work on an intimately technical level."
Particulièrement pertinent dans le cas hacking matériel et logiciel Open-Source/Open-Hardware... sans verser dans le préjugé négatif!

Définition dans le Robert 2014
Le Robert 2014 ne dispose pas définition du terme "Hack".
Par contre, il propose une définition du "Hacker" uniquement restreint aux activités illégales (piratage informatique). Activités illégales que l'on pourra réserver aux "Cracker" (les mauvais Hackers !!!)
Une profonde erreur d'interprétation, je pense, lors d'une tentative d'inclusion d'un terme anglais dans notre dictionnaire Francophone. Il aurait été préférable d'inventer un nouveau terme plutôt que de traiter le terme Hacker avec tant de légèreté!

Source: mon "Robert 2014".

Les vues de l'Académie Française
Pour l'Académie Française, le "Hacker" est un "Fouineur".
Même si ce terme n'est pas des plus honorables, il est nettement plus en accord avec la définition générale du hacking tel que conçu par la communauté des hackers... nettement préférable à la définition du Robert.
Il n'y a pas que des méchant chez les "Fouineurs"... oups... les "hackers".

Source: cet article de Channel News
Voir aussi le document plus conséquent sur ce sujet (328 pages) qui peut être consulté sur www.dglf.culture.gouv.fr 

Message envoyé à la société les DICTIONNAIRES LE ROBERT
Je collectionne les Dictionnaire Robert depuis des années... et je dois avouer n'être vraiment pas heureux de la confusion entre "fouineur" et "pirate". Ainsi, j'ai décidé d'envoyer le message suivant à la société éditrice des dictionnaires Le Robert.


Le Robert 2014 - Définition du mot "Hacker".
Merci de faire suivre auprès du service concerné.

Cette définition est certainement trop restrictive et ne met en avant que les activités illégales. Merci de vous renseigner sur les utilisations US du terme hacking (aussi applicable à l'électronique hobbyiste sans pour autant être du piratage).
Le pirate informatique est un CRACKER (un Hacker qui "craque"/casse). Le Hacker "fouine" mais peu aussi décider d'en faire quelque-chose d'utile... donc de créer (il devient ainsi un "Maker").
Un Cracker est aussi un Hacker mais un Hacker n'est pas forcément un Cracker. 
A l'image d'un Ripoux qui est un Flic mais un Flic pas forcément un Ripoux.
Je suis vraiment déçu de voir l'intégration d'un terme anglais avec autant de légèreté.
Bien à vous.